Le carnet de voyage des germanistes à Berlin le 31/04/17

Promenade sur la majestueuse avenue berlinoise qui correspond  à l’ancien cœur de Berlin et s’étire de la Porte de Brandebourg au Schlossbrücke. Sur le boulevard Unter den Linden, on trouve de nombreux édifices d’importance tels que l’Université Humboldt ou le Staatsoper ainsi que des attractions touristiques comme la Nouvelle garde ou l’Arsenal.

Promenade sur l’île aux musées de Berlin  qui est une magnifique œuvre d’art abritant cinq musées de renommée mondiale. Ils sont réunis dans un ensemble extraordinaire. Les collections de l’île aux musées comprennent entre autres les exceptionnels buste de Nefertiti et la frise de Pergame.

Petite pause : place  gendarmette avant le repas

Le DDR Museum (le musée de la RDA)  est l’un des plus nouveaux musées de Berlin les plus visités. Et pour cause : il s’agit du seul musée consacré à la vie en ex-RDA qui élargit la vision du traitement de thèmes tels que la Stasi ou le Mur en les plaçant dans le domaine de la vie quotidienne.

L’exposition permanente prend au pied de la lettre le slogan « Appréhender l’histoire » : les visiteurs pénètrent dans un appartement de Plattenbau de 1:20 et doivent y utiliser tous leurs sens. Les informations et les objets d’exposition se cachent derrière des tiroirs, des armoires et des portes. On peut saisir et utiliser les objets exposés, la cuisine a encore son odeur typique est-allemande, la Trabant invite à une balade virtuelle. Qu’est-il resté de 40 de vie en RDA?

Le musée ne tombe pas dans la tendance à « l’Ostalgie » mais constitue, outre les expositions sur le Mur et les lieux commémoratifs de la Stasi, la troisième pierre angulaire de la mise à jour scientifique de l’ex-RDA. Sous la direction technique du Dr. Stefan Wolle, le musée s’est donné pour mission de préserver un élément important de l’histoire culturelle allemande et de le transmettre aux générations futures. Les visiteurs sont invités à approfondir leurs connaissances, à dépasser les stéréotypes et à expérimenter l’Histoire par eux-mêmes. En grande partie, les objets du quotidien, « compagnons de vie matériels », sont des dons d’anciens citoyens de la RDA.

Repas au restaurant avant le départ

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *